Thérapie transpersonnelle par la Respiration Holotropique 

 

La respiration holotropique est une technique du souffle (cousine du Rebirth). Elle utilise une respiration amplifiée et accélérée (l’hyperventilation) ainsi que des musiques évocatrices, basée sur une orientation d’introspection.

La Respiration Holotropique a, par rapport au Rebirth, plusieurs particularités. D’abord, les expériences sont très longues, elles durent en moyenne trois à quatre heures. C’est une technique qui peut se pratiquer en groupe ou en séance individuelle. Ensuite la façon d’hyperventiler est tout à fait libre, sans technique particulière et elle sert simplement de tremplin pour ouvrir l’expérience, contrairement au Rebirth qui met l’accent sur le souffle comme guide de toute l’expérience.
Cette hyperventilation est systématiquement soutenue par des musiques évocatrices.. Quatre phases musicales préparées spécialement et composées de morceaux spécifiques accompagnent le changement d’état de conscience qu’elle induit, puis soutiennent l’expérience jusqu’au bout.

La musique utilisée de manière introspective évoque des expériences puissantes et facilite une libération émotionnelle et psychosomatique profonde. Elle fournit une structure dynamique à l’expérience et crée une onde porteuse de façon à ce que la régression soit complète et authentique.

La séance :

Allongée sur un matelas les yeux fermés, la personne se détend, accompagnée par l’induction du thérapeute. Puis, elle amplifie et accélère sa respiration, toujours guidée par la voix du thérapeute qui restera présent près d’elle jusqu’au bout de l’expérience.

La musique commence et l’hyperventilation entraîne généralement des sensations corporelles assez rapidement, à partir desquelles s’ouvrent des expériences qui peuvent être très variées. La technique demande d’accueillir ce qui émerge (images, sensations, émotions, mouvements, sons ….) et de profiter du fait que l’inconscient donne temporairement accès à certains de ses secrets.
D’une expérience à l’autre, même chez la même personne, rien n’est prévisible mais ce que les personnes expérimentent c’est « ce qui vit en eux ».
C’est comme si une sorte de radar intérieur sonde et détecte les contenus à travailler. Le processus a sa trajectoire propre et sa sagesse intrinsèque.

Au cours des séances, il se libère une énergie si puissante que cela nous permet de laisser se manifester une dynamique de sublimation, laquelle dynamique déclenche le processus d’intégration et de transformation.
L’exercice dure de trois à quatre heures, au cours desquelles les images et les sensations se modifient à plusieurs reprises – aidées en cela par le rythme rapide et profond de la musique. Après une phase physiquement intense, les représentations mentales peuvent devenir graduellement plus calmes, parfois plus abstraites, puis l’organisme se prépare naturellement à mettre fin à l’expérience.
Suit aussitôt un exercice de dessin, qui permet de se faire une autre « image » des sensations vécues.
Toutes ces étapes visent à donner corps à des images inconscientes afin qu’elles perdent le pouvoir de continuellement « contaminer » le présent. Dans l’approche, on parle de lâcher prise sur le passé, de clore les choses, et de pardonner.

En comprenant que notre « masque » ne se situait pas là où il était mauvais mais là où il était blessé, un nouvel élan de vie s’installe, nous révélant qui nous sommes dans notre authenticité, nous permettant de trouver notre juste place dans le monde.

Comments are closed